Les risques météorologiques face au record

Publié le par Celine

A l'approche de l'anti-cyclone Sainte Hélène, Thomas doit choisir si il le contourne ou s'il l'affronte. Le géant face aux caprices de la mer et du ciel !

Conseillé et soutenu par toute son équipe Sodeb'O et des météorologues dédiés, le skipper prend la décision de se positionner pour faire face à Sainte Hélène. Il devra donc réduire sa vitesse, excellente jusque là, mais le choix est fait !

trimaran-a-pleine-vitesse.jpg
L'opération est "quitte ou double" car ka perte de vitesse ne vaut le coup que si le passage se déroule vite et bien ; un risque que Thomas est prêt à prendre pour son rêve et selon une stratégie bien précise. C'est au moment de traverser la bulle de Sainte Hélène que Thomas devra utiliser au maximum les capacités du maxi trimaran.

« Sainte Hélène est l’anticyclone qui protège le record d’Ellen MacArthur. C’est surtout un système qui gère tout l’Atlantique Sud. Aujourd’hui, il s’est installé totalement en travers, de l’Amérique à l’Afrique, et m’empêche de passer. Cela m’oblige à longer les côtes brésiliennes et à faire beaucoup plus de route. En distance cela va représenter de 700 à 800 milles, soit presque deux jours. Depuis le début, je sais qu’une partie de mon avenir est un hasard et que je dois être capable de l’accepter avec humilité. »

Il devrait atteindre Bonne Espérance pour le réveillon du nouvel an... Affaire à suivre !

Publié dans Seul O'tour du monde

Commenter cet article