Le maxi Trimaran traverse un champs d'icebergs

Publié le par Celine

2008-01-01-icebergs--2-.JPGAprès avoir dépassé les quarantièmes il y a deux jours, Thomas continue la route vers le Sud...
Que pense un marin, en pleine tentative de record, qui a réussi à éviter la foudre, un anti-cyclone violent et qui rencontre désormais des icebergs avant l'heure ?

Avec une navigation trés rapide (30 noeuds), à l'équivalent de 56km/h, ce qui est impressionnant pour un bâteau ; l'eau se refroidit de plus en plus, le vent bat les voiles de toute ses forces.

Mais l'aventure continue, le skipper de Sodeb'O en a vu d'autres, il faut seulement être trés vigilant car il est hors de question que quelques glaçons barrent la route de l'aventurier des mers !

Thomas arrive dans un univers aux apparences hostiles mais trés beau. Les icebergs sont des masses impressionnantes de pureté...
Imaginez, face à l'océan, rien devant vous,une étendue infinie, une ambition à dévorer le monde et à la fois un apaisement face au paysage. On doit se sentir le roi du monde.

J'espère que Thomas remplit ses yeux et sa tête de ces souvenirs, ces émotions, ces ressentis, craintes comme joies pour se motiver encore plus.

Courage Thomas !

"Une partie de moi reste concentrée sur le bateau et l'autre est en mode survie. J'imagine tous les scénarios mais aucun n'est le bon. La combinaison et le matériel de sécurité sont à mes pieds (l’Iridium de secours et le kit de base). Pourquoi faire? Je n'en sais rien. Je regarde même la carte une nouvelle fois. Loin, bien loin de tout! Je suis juste sous le Cap de Bonne Espérance."

>> Lire son témoignage à ce sujet "Première nuit au rayon frais"

Publié dans Seul O'tour du monde

Commenter cet article